Archives de la catégorie Actuaire

ISFA 3A | Examen IFRS & SII | FAQ

Je mets sur cet article les questions que je reçois. J’augmenterai cet article au fur et à mesure.

Problème examen 2016 : calcul de la PBDP

Q. Dans le calcul de la PBDP en face des titres en AFS, pourquoi calcule-t-on pour le zéro-coupon sur la base de (4400 – 4240) et pas de (4400 – 4000) ?

L’amortissement du ZC est déjà passé dans l’assiette de participation aux bénéfices de l’année (puisque ce titre est comptabilisé en coût amorti en FGAAP puisqu’il relève de l’art. R343-9 C. ass.), reste donc pour la PPBD à déterminer le latent entre la valorisation IFRS (juste valeur) et la valeur déjà passée en résultat (4240). Lire la suite »

, , , ,

Pas de commentaire

ISFA 3A / IFRS & SII / élements de correction de l’examen 2016

Suite à la demande du cours de vendredi, quelques points d’attention relatifs au problème posé en 2016 (que j’ai rajouté ici).

Au 31/12/N

La première année est assez simple à gérer : il n’y a pas de contrat d’assurance. Le capital est investi dans des actifs financiers. Ceux-ci rapportent (en cash) :

  • rien pour l’OPCVM,
  • les dividendes des actions (5)
  • les coupons (25) pour les obligations

En comptabilité des assurances

Ni les OPCVM, ni les actions n’ont à être dépréciés. De plus, comme les obligations sont au pair, leur valeur nette comptable est égale à leur prix d’acquisition, il n’y a donc pas d’amortissement de surcote/décote à comptabiliser.

Le résultat (30) se réduit donc aux coupons et aux dividendes des actions.

En IFRS

Au-delà du revenu des obligations (les coupons) et des actions (les dividendes), les actions (comptabilisées en HFT) gagnent 60, le résultat s’élève donc à 90.

La taille du bilan correspond à la taille de l’actif : 300 pour les obligations en HTM, 180 pour celles en AFS, 260 pour les actions, 360 pour l’OPCVM et 30 à la banque, soit un total de 1130.

Au 31/12/N

En comptabilité des assurances

Pour déterminer le montant de revalorisation, il faut préalablement calculer le taux de rendement comptable (5,5 %) qui s’obtient :

  • Au numérateur, on trouve : les coupons des obligations (25), les dividendes des actions (10) et l’amortissement du zéro-coupon (240), soit un total de 275
  • Au dénominateur, on prend les VNC début de période, soit 5000 (on rappelle que le résultat N a été versé sous forme de dividende aux actionnaires).

N.B. Le Code des assurances requiert dans ce calcul de prendre la moyenne des VNC début et fin de période au dénominateur. Comme on fait l’hypothèse ici que les flux interviennent en fin de période et qu’il n’y a ni achat, ni vente en cours de période, on retient la VNC début de période de sorte à obtenir le bon rendement comptable.

Le montant minimal à redistribuer aux assurés s’élève donc à

90~\% \times 0.055 \times 4000 = 198

En IFRS

Le bilan N+1 (avec shadow accounting) est le suivant :

Les deux points délicats :

  • il reste 60 de report de résultat (les 90 de résultat IFRS de la première période desquels on a ôté les 30 qui ont été versés sous forme de dividende),
  • le calcul de la PPB différée.

S’agissant de ce-dernier point, la PPBD (144) est déterminée sur les titres qui sont comptabilisés différemment en IFRS qu’en comptabilité des assurances, ici :

  • PBDP, avec variation en OCI, en face des titres AFS pour

90 \% \times \frac{4000}{5000} \times  \left[(200-190) + (330-300)+(4400-4240)\right] = 129.6

  • PBPD, avec variation en résultat, en face des titres HFT pour

90 \% \times \frac{4000}{5000} \times  (220-200) = 14.4

N.B. Ne pas oublier de réduire l’assiette, dans le calcul du montant de PPBD, à la part des provisions dans l’actif général.

Bon courage à tous dans vos ultimes révisions.

Pas de commentaire

ISFA 3A / page du cours SII et IFRS mise à jour

La page dédiée au cours d’introduction à Solvabilité II et aux normes IFRS pour les assureurs a été mise à jour avec les supports et la date d’examen.

L’examen se déroulera sous la forme d’un QCM portant sur les trois parties du cours :

  • réglementation, comptabilité et gestion d’une activité vie,
  • communication financière,
  • réglementation prudentielle et supervision.

Bon courage à toutes et tous.

Pas de commentaire

ISFA 3A / Examen IFRS & Solvabilité II

En vue de l’examen de vendredi (QCM) de 9h à 11h (amphis G3 et G4), voici un rappel des instructions :

  • prévoyez d’arriver en avance pour prendre votre place dans le bon amphithéâtre,
  • aucun document n’est autorisé,
  • seules les calculettes (pas les calculatrices sont autorisées),
  • veillez à bien noircir les cases pour vos réponses (prévoyez un stylo noir),
  • munissez-vous de votre carte d’étudiant.

Les annales ont été mises à jour (intégration également de la deuxième session 2015) et sont disponibles sur cette page : Page IFRS & Solvabilité II.

Bonnes fins de révision et bon courage !

Pas de commentaire

Solvabilité II (ISFA 3A + IAL) / Mise à jour

La page dédiée à Solvabilité II pour les ISFA 3A et les IAL a été mise à jour, ainsi que les instructions sur les textes réglementaires dont ils doivent prendre connaissance.

N.B. la fin du support de cours sur les normes IFRS en assurance sera mise à disposition mercredi prochain.

Pas de commentaire

l’actuariel #19

Le numéro 19 de l’actuariel vient de paraître !

Couverture l'actuariel #19

Au programme :

  • un entretien avec Eric Lombart, DG de Generali France
  • un dossier sur la gestion de risque de réputation, dans la rubrique Défi
  • Faut-il refonder la protection sociale ?, dans Agora
  • un dossier sur la qualité des données dans Solvabilité 2, dans la rubrique Tendances

Bonne lecture !

, , , ,

Pas de commentaire

ISFA 3A / Crédibilité

La page dédiée au cours Théorie de la crédibilité et systèmes bonus-malus a été mise à jour (support de cours et annales des années antérieures).

Pour rappel, la dernière séance programmée le 6 janvier sera consacrée aux mesures d’efficacité des systèmes bonus-malus et le temps restant aux ultimes questions en vue de l’examen du 13 janvier.

Il est toujours possible de faire des exercices supplémentaires grâce au recueil d’exercices d’Hélène Cossette et de Vincent Goulet.

, , ,

Pas de commentaire

Cahier ILB n° 19 : focus sur la Chaire ISFA / Cardif

La Chaire d’excellence Management de la modélisation en assurance est à l’honneur du dernier cahier de l’Institut Louis Bachelier (ILB) intitulé « Quels choix de modélisation pour une gestion des risques plus efficace ? »

Cahier Louis Bachelier n° 19

Cahier Louis Bachelier n° 19

Vous y trouverez une synthèse vulgarisée de travaux menés dans le cadre de cette Chaire portée par l’ISFA et financée par BNP Paribas Cardif et, en particulier, des articles suivants (dont les preprints sont disponibles sur cette page) :

Pour mémoire, Ce premier projet pluridisciplinaire, associant des chercheurs d’horizons variés (économistes, actuaires, statisticiens, financiers) vient d’être renouvelé pour une période de 5 ans sous l’intitulé Data Analytics and models for Insurance et associe également des chercheurs spécialisés dans le datamining.

 

, ,

Pas de commentaire

Taux bas : changement du paradigme de l’assurance vie ?

Retrouvez ici mon analyse sur la nécessaire évolution de l’offre (et de la réglementation !) de l’assurance vie parue ce mois-ci dans Banque & Stratégie.

Couverture Banque & Stratégie n° 340

Banque & Stratégie, n° 340, octobre 2015

, , ,

Pas de commentaire

ISFA 3A / examen IFRS-S2 2014 – correction

Je reçois quelques questions relatives au problème IFRS de l’examen 2014, ci-après des éléments de correction.

Lire la suite »

, ,

Pas de commentaire